Le changement climatique nous concerne tous ! C’est pourquoi nous réduisons autant que possible l’empreinte de notre café – et compensons le reste.

Pour cela, nous plantons des arbres dans les régions arides d’Éthiopie. Ainsi, nous contribuons également au développement de ces régions.

Avoir un impact positif en buvant son café, c’est possible !

Statistique Gaz à effet de serre EMI

Le café conventionnel & le climat

Après la viande rouge, le café cultivé de manière conventionnelle est l’un des aliments les plus problématiques pour le climat. Le graphique de OWID ici à gauche le montre bien : le café conventionnel est pire que le poulet ou le porc ! En tout cas, calculé par kg. Les données proviennent d’une méta-étude publiée dans la revue scientifique Science.

Elles soulignent une chose : le mode de culture est le facteur essentiel pour la protection du climat (les barres vertes et brunes dans le graphique). 85 % des émissions de gaz à effet de serre du café conventionnel proviennent du défrichement des forêts tropicales (pour faire de la place aux cultures) et des intrants agricoles (engrais chimiques comme l’urée, pesticides, irrigation). Dans une large mesure, cela s’applique également au café bio, quand comme au Brésil les forêts tropicales ont dû faire place aux plantations.

Ce graphique apporte des réponses à pas mal d’autres questions en relation à ce que l’on consomme: en tout cas, il a déjà eu une forte influence sur nos décisions d’achat personnelles dans l’équipe !

Le café conventionnel & le climat

Après la viande rouge, le café cultivé de manière conventionnelle est l’un des aliments les plus problématiques pour le climat. Le graphique de OWID ici à gauche le montre bien : le café conventionnel est pire que le poulet ou le porc ! En tout cas, calculé par kg. Les données proviennent d’une méta-étude publiée dans la revue scientifique Science.

Elles soulignent une chose : le mode de culture est le facteur essentiel pour la protection du climat (les barres vertes et brunes dans le graphique). 85 % des émissions de gaz à effet de serre du café conventionnel proviennent du défrichement des forêts tropicales (pour faire de la place aux cultures) et des intrants agricoles (engrais chimiques comme l’urée, pesticides, irrigation). Dans une large mesure, cela s’applique également au café bio, quand comme au Brésil les forêts tropicales ont dû faire place aux plantations.

Ce graphique apporte des réponses à pas mal d’autres questions en relation à ce que l’on consomme: en tout cas, il a déjà eu une forte influence sur nos décisions d’achat personnelles dans l’équipe !

Statistique Gaz à effet de serre EMI

Climatophile par nature

Compenser c’est important – mais notre premier objectif est de réduire les effets négatifs de notre café. Heureusement, les agriculteurs en Éthiopie nous facilitent la tâche, car ils cultivent leur café au milieu de forêts naturelles. Au lieu de défricher la forêt, ils la protègent – et parce que le caféier arabica se sent si bien dans son environnement naturel, il n’a besoin ni d’irrigation ni d’engrais chimiques ou pesticides. Les agriculteurs cueillent les cerises de café à la main en les choisissant une à une, sans abîmer les arbres. Des grosses machines agricoles ne pourraient en effet pas pénétrer dans la forêt dense.

Ainsi, les gaz à effet de serre habituellement causés par le « Land Use Change » (cf. graphique) sont complètement éliminés pour notre café des forêts.

Ce mode de culture assure que les seules émissions dégagées le sont lors du filtrage des eaux de lavage. La pulpe elle-même est retournée au sol comme compost.

Besser als bio weil im natürlichen Wald gewachsen
Comparaison statistique entre le café conventionel et le café de forêt

Moins d’un cinquième des émissions

Selon nos calculs, le bilan des gaz à effet de serre de notre café s’élève donc à environ 3kg par kg de café torréfié. Pour la transformation, le transport, le commerce et l’emballage, nous avons utilisé les mêmes données que pour le café conventionnel.

Bien entendu, nous veillons à ce que chaque étape de notre chaîne de valeur soit aussi climatophile (climate-friendly) que possible. Cela signifie que notre café arrive à Bâle par bateau – dont le bilan climatique est bien meilleur que celui des avions ou des camions. De plus, notre emballage est sans aluminium, ce qui permet d’économiser de l’énergie lors de la production. L’expédition par la poste ainsi que la production des capsules compostables sont compensées en CO2.

Les émissions réelles sont donc probablement inférieures à 3kg.

Moins d’un cinquième des émissions

Selon nos calculs, le bilan des gaz à effet de serre de notre café s’élève donc à environ 3kg par kg de café torréfié. Pour la transformation, le transport, le commerce et l’emballage, nous avons utilisé les mêmes données que pour le café conventionnel.

Bien entendu, nous veillons à ce que chaque étape de notre chaîne de valeur soit aussi écophile que possible. Cela signifie que notre café arrive à Bâle par bateau – dont le bilan climatique est bien meilleur que celui des avions ou des camions. De plus, notre emballage est sans aluminium, ce qui permet d’économiser de l’énergie lors de la production. L’expédition par la poste ainsi que la production des capsules compostables sont compensées en CO2.

Les émissions réelles sont donc probablement inférieures à 3kg.

Comparaison statistique entre le café conventionel et le café de forêt

Compenser

Ce que nous ne pouvons pas éviter, nous le compensons.

Nous travaillons avec l’organisation Plant For The Planet, grâce à laquelle tu peux toi aussi donner pour planter des arbres ! Avec notre aide, des groupes de jeunes peuvent planter des arbres, développer une source de revenus et créer des corridors forestiers entre des zones forestières encore intactes. Nous partons du principe qu’un arbre planté compense 25 kg de CO2 (ce qu’un arbre stocke en moyenne sur 2 ans).

Et d’ailleurs, quand on regarde le bilan d’une tasse de café, environ la moitié de l’empreinte est créée lors de sa préparation à la maison. Et là, c’est à toi de jouer ! L’une des astuces les plus simples est de réutiliser ta tasse de café plusieurs fois dans la journée sans la rincer.

Logo plant-for-the-planet

Degustationssets

gleich bestellen

Degustationsset
Bohnen
3 x 100g für 29.90 CHF

Set de dégustation - Capsules de café biodégradables compatibles Nespresso®
hier bestellen

Degustationsset
Kompostierbare Kapseln
3 x 10 Stück für 29.90 CHF

gleich bestellen

Degustationsset
Gemahlen
3 x 100g für 29.90 CHF

Grain

Tenikara café en grain vraiment fort

commander de suite

T’enikara
Vraiment fort – Grain
350g dès 15.50 CHF

Kelemi café en grain intense et complexe

commander maintenant

K’elemi
Intense – Grain
350g dès 15.50 CHF

Lesilasa café en grain doux

commander ici

Lesilasa
Doux – Grain
350g dès 15.50 CHF

commander de suite

T’enikara
Vraiment fort – Grain
1kg pour 38 CHF

commander maintenant

K’elemi
Intense – Grain
1kg pour 38 CHF

commander ici

Lesilasa
Doux – Grain
1kg pour 38 CHF

Kompostierbare Kapseln
Nespresso®-kompatibel

Ambo Kaffeekapseln
hier bestellen

Ambo
Richtig stark
40 Kapseln für 25 CHF

jetzt bestellen

Mulu
Intensiv
40 Kapseln für 25 CHF

capsules de café Lomi
gleich bestellen

Lomi
Mild & Fruchtig
40 Kapseln für 25 CHF

Gemahlen

Tenikara café moulu vraiment fort
gleich bestellen

T’enikara
Richtig stark – Gemahlen
350g ab 15.50 CHF

Kelemi café moulu intense pour la bialetti et la cafetière italienne
jetzt bestellen

K’elemi
Intensiv – Gemahlen
350g ab 15.50 CHF

Lesilasa café moulu doux
hier bestellen

Lesilasa
Mild – Gemahlen
350g ab 15.50  CHF